Seed est une réation artistique engagée pour la protection de la Terre, une danse semée aux quatre coins du monde. 
Ce projet transmedia conçu par G. Maceiras se ramifie en plusieurs formats au fil du temps - court-métrage, spectacle vivant, reportage, atelier. Fin 2012, naît une nouvelle forme, une collaboration entre le vidéaste (G. Maceiras), le musicien (I. Mur), la chorégraphe (R. Gonzalèz). La création Seed est présentée comme un « cri d’appel à la réconciliation entre l’homme et la nature ». C’est un projet à caractère symbolique et onirique qui prétend éveiller un changement « d’être » par la parabole d'une semence. « Une semence qui croît pour donner de la vie à un nouvel arbre dans le jardin de notre conscience ». Plusieurs danseuses habitant dans différents points de la planète ont été les premières graines à germer du projet en réinterprétant localement la chorégraphie, en revendiquant les problèmes écologiques de leur site, de leur place, de leur habitat.
Depuis 2013, le collectif Natural Movement travaille et s’engage à la dissémination de ce projet.


Site du projet




« Nous marchons très lentement vers la camera, le pas ferme et précis, tel un prologue à notre message. Nous marchons pieds nus sur la Terre à qui cette marche est dédiée ; avancée, certes fragile par les rugosités du sol, mais déterminée. Notre dos s’enroule, se plie, vertèbre après vertèbre, nos mains vont au sol jusqu’à la position de la semence. Sans aucun mouvement, sans aucune intention qui pourrait perturber ce chemin direct de la position bipède à la position de graine. Cette posture dite de l’enfant, boule de corps au repos, semence en latence. »